En continuant à naviguer sur mon site, vous consentez à ce que j'utilise des cookies pour collecter les statistiques de visites. En savoir plus

#Reflexions 80% des français favorables au retour du service militaire. Vraiment ?

Écouter le podcast audio :

Télécharger Licence Creative Commons

Je rédige ce billet tout en regardant l'émission de télé-réalité qui démarre ce soir sur M6, j'ai nommé "Garde à vous". Un besoin de relativiser et de réfléchir en cette période d'état d'urgence en France, une France qui serait favorable au retour du service militaire.

Un sondage Ifop daté de fin janvier 2015 indique que 80% des français en moyenne sont favorable à un retour du service militaire ou du service national en France. Des chiffres à relativiser selon les tranches d'âge (les séniors étant plus favorables que les personnes plus jeunes).

Ce sondage me laisse perplexe, d'autant plus qu'il a été publié peu de temps après les attentats de Charlie Hebdo. Ces attentats ont suscité une vague d'union nationale et de solidarité. Les français ont ouvert les yeux sur les failles de sécurité du territoire, et inévitablement, le besoin de discipline, le besoin de se sentir protégés en toute circonstance se fait ressentir.

Suite aux attentats de novembre dernier, l'état d'urgence a été décrété en France, et depuis, on nous fait souvent part des bombardement en Syrie, on nous montre régulièrement les interventions des soldats et les nouvelles recrues dans des reportages (aux informations ou dans des documentaires), et aujourd'hui, on programme "Garde à vous" (suivi d'un documentaire sur les nouveaux engagés dans la Légion Étrangère), une émission de télé-réalité dans laquelle un groupe de jeunes hommes vont vivre le service militaire tel qu'il a pu exister jusqu'en 1996, pendant 3 semaines.

Aparté : je ne suis pas du tout expert en géopolitique ou en sécurité nationale. Je vous offre ici mon simple regard sur l'actualité, en tant que sempiternel pacifiste. Excusez-moi par avance si je raconte des grosses bourdes, et n'hésitez pas à me corriger en commentaire ou à donner votre avis si vous n'êtes pas d'accord avec moi. Mais comprenez bien que ce que je dis ici, sur un sujet aussi délicat, n'engage que moi, mais les faits que je relate peuvent ne pas être tout à fait exacts.

Je vais m'arrêter quelques lignes sur l'émission. Comme toutes les émissions de télé-réalité, les candidats sont passés par un casting. Ne serait-ce que pour faire une première sélection parmi toutes les candidatures qui ont été soumises. Cependant, la sélection n'est pas tout à fait neutre. Rappelons que nous sommes sur une chaîne de télévision privée, et que le but de M6 ici est de rassembler un maximum de téléspectateurs qui visionneront le programme, mais aussi les publicités qui seront diffusées (ce qui signifie donc que plus il y a d'audience, plus les recettes publicitaires seront importantes). Si la production de l'émission n'avait donc choisi que des bons élèves, l'émission n'aurait eu que peu d'intérêt auprès du public. Il est donc important de choisir de vraies "flèches" parmi les candidatures ؟ Déjà, nous partons avec une sélection biaisée censée pourtant être représentative de la tranche d'âge impliquée dans l'émission. Or, si je trouve le concept de faire revivre le service militaire intéressant, informatif (pour quelqu'un comme moi qui ne l'a pas connu), voire divertissant, je garde bien à l'esprit qu'une fois de plus, dans ce genre d'émission, le casting est bourré de clichés.

Notons quand même qu'il n'y a aucune récompense à la clef, ou plutôt la seule récompense est l'apprentissage des valeurs comme le respect, la fraternité et l'union face aux menaces.

Mais quel rapport entre les attentats et l'émission de télé-réalité ?

Je ne vais pas y aller par 4 chemins. Une des seules choses que j'ai retenue de mes cours d'histoires, c'est qu'avant une guerre, les médias aiment bien montrer aux populations des images de soldats qui vont à la guerre, des soldats qui s'entraînent, etc. Et aujourd'hui, on connait la volonté de notre Président de la République, de vouloir aller faire la guerre en Syrie pour affaiblir, voire supprimer les groupuscules terroristes. Le fait de voir des personnes partir au combat a un impact psychologique et collectif non négligeable sur les consommateurs de ces médias, qui vont se sentir petit à petit impliqués.

Aparté : Attention ! Je ne veux critiquer aucun choix politique, ni me positionner publiquement sur des questions aussi délicates. Je ne veux pas non plus entacher la mémoire de tous les disparus des attentats, et des morts pour la France. Je ne peux que renouveler l'expression de ma profonde compassion envers les familles et les proches de ces victimes. Ce post de blog n'a qu'un seul but : faire réfléchir, et apprendre à modérer les informations que l'on avale habituellement sans se poser de question.

Vous ne voyez toujours pas où je veux en venir ? Aujourd'hui, M6 programme "Garde à vous". Alors il n'en est peut-être rien qu'une volonté de divertir les téléspectateurs français, mais n'y aurait-il pas là, une volonté sous-jacente de donner envie aux français de retourner au combat ? N'y aurait-il pas là une volonté de montrer qu'autrefois, on n'avait pas peur de partir au combat, et que, par conséquent, impliquer tous les français dans une lutte contre le terrorisme aujourd'hui doit être une volonté inconsciente ?

Alors oui, j'extrapole, et j'utilise volontairement un ton un peu provocateur, pour les raisons que j'ai expliqué en aparté.

Maintenant, si je ne suis que profondément attristé par les attentats qui ont eu lieu en 2015 en France, suis-je pour autant pour un retour du service militaire en France ?

Je dirais oui et non.

Disons qu'égoïstement, je serais incapable de partir au combat pour défendre mon pays, mais pour des raisons que je trouve justifiables. Je vais d'abord donner la raison la plus futile à mes yeux : j'ai la carrure d'un lévrier, mais certainement pas ses capacités physiques, et je m'écroule d'épuisement après avoir parcouru seulement 500m à vélo (true story).

Ensuite, si jamais demain, la France appelait ses concitoyens à aller au combat, je me dirais une chose et une seule. S'il est certain que, comme nos aînés, nous avons le devoir de défendre notre pays, paradoxalement on rappelle souvent que les guerres mondiales ont fait bien trop de morts. S'il est certain qu'il est important de défendre notre territoire, car jouir d'un pays libre tel que le nôtre est une vraie chance, et que défendre notre pays, c'est défendre nos valeurs françaises, et honorer la mémoire des disparus, n'avons-nous pas aujourd'hui acquis un certain recul pour tenter de régler les conflits par des moyens plus diplomatiques ? Ne parlons-nous jamais des "horreurs de la guerre" alors que je n'ai jamais entendu dire que la guerre pouvait avoir des effets positifs (la victoire ou l'armistice, et la paix sont positifs, mais il a bien fallu passer par la guerre pour y parvenir) ? Quand on emploie l'expression "partir la fleur au fusil" pour parler de la Première Guerre Mondiale, ne s'agit-il pas ici d'une expression pour marquer l'utopie et l'ignorance (ce terme n'est pas à prendre péjorativement) des soldats qui espéraient rentrer rapidement de guerre ?

Aparté : Je ne suis pas du tout en train de critiquer le métier de militaire. Ils ont tout mon respect, justement parce que moi-même, je me sens bien incapable de me trouver à leur place. Je ne peux que m'incliner face à ces personnes qui mettent leur courage au service de notre territoire, et qui, pour certains d'entre eux, donnent leur vie pour nous protéger. Merci à eux.

Enfin, j'avais lu récemment un post avec lequel je suis plutôt d'accord, qui explique plutôt bien mon avis sur la chose. Sauf que contrairement à ce bloggeur, je n'ai pas (encore) d'enfants, mais je vis en couple. Et en faisant fi de l'état d'urgence qui nous plonge dans une sorte de tension constante, toujours à l'affut du moindre événement qui viendrait entraver notre sécurité (si cela s'avère nécessaire, il faut reconnaître que ça peut aussi s'avérer anxiogène), nous vivons dans une France de paix (en dehors des événements tragiques récents), et nous n'avons tous qu'une seule envie (pour la grande majorité d'entre nous) : fonder une famille, avoir des enfants, un boulot, etc. En France, jusqu'à récemment, dans la conscience collective, nous n'avions absolument aucune raison d'en vouloir à qui que ce soit.

Et personnellement, si je reconnais que mettre fin au terrorisme est une nécessité, non, je ne suis pas prêt à me battre, et je n'ai pas envie que l'on m'apprenne à vivre comme un soldat.

Cependant, si le service militaire permettait de préparer les hommes à défendre leur pays, il permet aussi d'inculquer des valeurs à l'humanité, et quand le service militaire a été suspendu (oui, il n'a pas été supprimé par Jacques Chirac et peut être réinstauré à n'importe quel moment), l'enseignement de la morale ayant disparu des écoles jusqu'à récemment, il semble que ces valeurs de respect et de fraternité se perdent, s'enfouissent au plus profond de nous, s'endorment. Je ne dis pas qu'elles disparaissent, on l'a vu lors des attentats de 2015, quand il le faut, les français savent se rassembler et prôner leurs valeurs de liberté et de fraternité (dommage que cet esprit de partage ne dure qu'un temps et finisse à nouveau par s'estomper).

Donc, aujourd'hui, les français veulent littéralement qu'on leur foute la paix, au sens propre du terme. Quelques-uns d'entre eux sont prêts à s'engager dans l'armée pour protéger la France, et je le redis, ces personnes-là ont tout mon respect. À mon sens, le seul défaut des français est d'avoir perdu ces valeurs qui font ce qu'est devenue la France. Notre gouvernement a proposé le retour des leçons de morale dans les écoles, et je trouve que c'est une bonne chose, car si le service militaire ne le fait pas, si rares sont les familles aujourd'hui qui inculquent ces valeurs à leurs enfants, qui le fera ? Encore faut-il que les écoles s'y mettent réellement et que les parents prennent cela au sérieux. Car on entend souvent dire qu'il faudrait un retour du service militaire pour que tous ces "petits jeunes" apprennent le respect. En d'autres termes, ce qui importe le plus aux français aujourd'hui, c'est de vivre dans un pays d'ordre et fidèle à ses valeurs, peut-être plus que l'habilité à pouvoir défendre notre pays en cas d'attaque, puisque jusqu'à maintenant, et encore aujourd'hui, nous faisons confiance à notre armée compétente, très bien formée pour le combat, et composée de réels volontaires.

Pour moi, chaque français et chaque nouveau français devrait savoir ce que c'est que d'être français, et je dois dire que j'ai la chance d'avoir reçu une telle éducation fondée sur le respect, les valeurs de notre république, la connaissance de notre passé, la reconnaissance envers nos aînés, et la fierté de pouvoir jouir d'un pays libre et vivant en démocratie. Mon seul tort serait de ne pas être capable de pouvoir défendre mon pays en cas d'appel au front. Cependant, aujourd'hui, on peut se demander si c'est un vrai défaut que de ne vouloir que vivre en paix, et ne pas vouloir infliger de tristesse à mes proches si jamais je disparaissais au combat. N'oublions pas que chaque personne qui part combattre possède une famille, et qu'avant d'être un combattant, c'est un humain.

Rédigé le .

Commentaires

comments powered by Disqus